OPTIMISATION DE PROCESSUS INDUSTRIEL
PAR BRUMISATION

La brumisation est utilisée en apport hygrométrique sur des procédés industriels. On la retrouve par exemple chez les fabricants de matériel électronique, pour éviter l’électricité statique. En raison de l’utilisation de solvants, ces lieux présentent un taux d’hygrométrique faible. Nous régulons l’hygrométrie entre 55 et 65% Hr. La brumisation permet aussi d’humidifier les papiers dans les industries papetières.

LE SYSTÈME MISTYL POUR REFROIDISSEMENT ADIABATIQUE

Refroidissement d'aéro-condenseurs par brumisation
Brumisateur haute pression pour refroidissement des aéro-condenseurs
brumisation haute pression brumatiseurs professionnels brumstyl
Brumisation par procédé de refroidissement adiabatique MISTYL

PROCÉDé DE REFROIDISSEMENT ADIABATIQUE

Le refroidissement adiabatique est un procédé utilisé dans l’industrie. Il aide à économiser des quantités considérables d’énergie électrique et à augmenter la puissance de réfrigération pendant la saison chaude.

Les systèmes MISTYL évaporent l’eau sous haute pression et sont faciles à installer sur des systèmes existants tels que des évaporateurs ou des condenseurs.

Les installations industrielles ainsi que les centres de données (data center) génèrent de la chaleur qui doit être refroidie par des systèmes de climatisation coûteux et gourmands en énergie.

Plus la température est haute, plus elle réduit les performances des machines. Ce processus consomme beaucoup d’électricité et le rendement des compresseurs ou des refroidisseurs à eau/air reste moins performant que le refroidissement adiabatique.

LES AVANTAGES DE LA BRUMISATION PAR PROCÉDé DE REFROIDISSEMENT ADIABATIQUE

ÉCONOMIES D’ÉNERGIE EN MOYENNE AUTOUR DE 25%

Les économies d’énergie se situent en moyenne autour de 25%. Moins d’énergie signifie moins d’entretien, moins d’usure et surtout une réduction considérable des coûts.

Il faut 100 calories pour porter un gramme d’eau de 0 °C à 100 °C. Il faut 540 calories pour passer ce même gramme d’eau en ébullition à la phase gazeuse. Avec le refroidissement adiabatique, cette énergie est directement soustraite de la température ambiante, ce qui provoque une chute de température. Un système de brouillard à haute pression du type MISTYL de 7,4 kW consomme environ 2400 litres d’eau par heure. Un litre d’eau de brumisation produit une puissance frigorifique d’environ 2450 BTU. Par conséquent, avec un système de 7,4 kW (10 chevaux) on produit environ 600 000 BTU par heure. Ainsi on atteint le potentiel d’un refroidisseur à 500 tonnes.

La puissance de refroidissement bien sûr, dépend des conditions climatiques. Il s’agit notamment de l’humidité relative et de la température. Elle s’obtient avec le fameux diagramme Mollier H-X en tenant compte d’autres paramètres comme la différence entre la température du bulbe sec et humide ou la pression atmosphérique. En général plus la température est haute, plus le taux d’humidité est bas et plus le rendement du refroidissement adiabatique est grand. 

Même dans les régions tropicales, l’humidité chute durant la journée avec l’augmentation de la chaleur, ce qui justifie l’utilisation d’un système de refroidissement du type MISTYL.

brumisation haute pression pour l'optimisation d'aérocondenseurs industriels
Refroidissement d'aéro-condenseurs par brumisation
brumisation haute pression pour l'optimisation d'aérocondenseurs industriels
Brumatiseur par procédé de refroidissement adiabatique MISTYL
Système Mistyl pour refroidissement Adiabatique
Système de brumisation MISTYL pour refroidissement adiabatique

AUGMENTATION DE LA CAPACITÉ DE REFROIDISSEMENT

Les diffuseurs d’eau qui produisent un brouillard sous haute pression, forment de minuscules gouttelettes d’eau qui passent immédiatement à l’état gazeux. Le diamètre moyen des gouttelettes est d’environ 15 microns. Cela exige des buses de brumisation de haute qualité. L’eau, quant à elle, doit être aussi pure que possible. En fonction de sa qualité, elle doit être traitée par une osmose inverse ou un traitement équivalent. Cela empêche la formation de dépôts sur les installations.

Le jet du diffuseur est dirigé vers la direction opposée au flux d’air pour atteindre une dispersion d’évaporation optimale. Les diffuseurs sont disposés sur une grille et sont activés ou désactivés par paliers, selon le besoin du taux de réfrigération. Le contrôle peut être autonome ou connecté à la gestion centrale CVC. Le système de brumisation s’intègre ainsi parfaitement dans des installations existantes.

Il en résulte soit une économie considérable en énergie ou soit une augmentation de la capacité de refroidissement, si les ressources existantes s’avèrent limites.

COMBINAISON DE PROCÉDÉ DE REFROIDISSEMENT ADIABATIQUE PAR BRUMISATION ET HUMIDIFICATION

On peut parfaitement combiner les systèmes de refroidissement adiabatique avec l’humidification du processus de production.

Le refroidissement de la chaleur des machines diminue l’humidité relative et cause un risque de pannes. Les buses seront alors directement installées dans la salle de production ou dans les conduites d’air. Le brouillard sera filtré pour éviter la condensation.

Les applications de brumisation adiabatique s’adressent à toutes les exploitations qui produisent de la chaleur comme : les raffineries, l’industrie chimique, la fabrication de matières plastiques, l’industrie automobile, les centrales électriques avec des turbines à gaz, mais aussi les data center.

Humidification de papier par brumisation dans une industrie
Humidification du papier par brumisation dans une industrie